Questions fréquentes

 

Après une séance d’hypnose tous mes problèmes vont disparaître sans que je n’ai rien à faire ?

Faux et vrai à la fois !

Changer ou sortir de sa zone de confort même inconfortable peut s’avérer difficile. Un accompagnement adapté vous permettra de dépasser cette difficulté, d’avancer vers vos objectifs et de les installer de façon durable.

L‘hypnose est une thérapie brève, une forme de communication entre votre volonté consciente et vos fonctionnements automatiques inconscients.  Elle permet d’accéder à certaines parties de vous-même qui génèrent ces fonctionnements. Vous allez pouvoir développer vos capacités, puiser dans vos ressources et changer comme vous le voulez , si vous le voulez!

Votre participation en thérapie sera toujours déterminante pour la réussite de la séance . Elle commence dès votre appel téléphonique et votre demande du suivi en hypnose.  Il est primordial que vous soyez à l’origine de ce premier appel  et non pas quelqu’un de votre entourage.

Donc vous participez à votre thérapie même avec doute : on peut toujours douter, c’est de là que vient l’émerveillement, qui est une très belle chose.

S‘il est tout à fait possible de se libérer d’ une phobie, d’ un traumatisme ou d’une peur même ancienne et tenace parfois au cours des séances d’autres problématiques  apparaissent : c’est comme si votre problème initial qui vous a amené à consulter la première fois était la partie émergée de l’iceberg et finalement, quelques séances supplémentaires permettront d’achever le travail de fond .

En moyenne, en hypnothérapie, comptez moins de dix séances, rarement plus….

La clé de la réussite réside dans votre engagement responsable et total. Vous êtes à la fois moteur de votre réussite et auteur de votre propre changement.

 

Suis-je hypnotisable ?

Oui, tout le monde l’est. C’est un état naturel naturel de conscience modifiée. Quotidiennement nous vivons des états hypnotiques sans toujours le savoir.

Exemples d’états hypnotiques:

Il vous est sans doute déjà arrivé de conduire sur une route connue et, à un moment, de prendre « conscience » que vous êtes déjà arrivés alors que vous ne vous souvenez plus du tout de la route qui vous y a amené. Cela fait même un peu peur de se rendre compte que l’on a conduit  « sans être là » pendant plusieurs kilomètres. Vous étiez alors en état hypnotique.

L‘hypnologue, par des techniques de mise en transe, vous guide vers un état souvent décrit comme : hyper-conscience ou conscience accrue ou conscience élargie,  propice au changement.

L‘hypnose est fortement déconseillée pour les personnes souffrant de troubles psychotiques ou en dépression suicidaire. Dans ces cas seul un médecin spécialisé dans ces pathologies est habilité à pratiquer l’hypnose.

 

Vais-je dormir?

Non vous restez maître de la situation. Contrairement aux apparences, l’hypnose n’est pas du sommeil ! Il s’agit d’un état de conscience modifiée, une forme de concentration réceptive pouvant fluctuer entre l’hyperéveil et la somnolence, que chacun est capable d’atteindre de manière naturelle. C’est comme si une partie du cerveau était en hyperéveil alors que le reste du cerveau et du corps se repose, ce qui donne cette apparence extérieure de sommeil.

 

Quel est le rôle de l’inconscient?

L’inconscient  vous permet de survivre en mettant en place des comportements et des stratégies qui visent à vous protéger du mieux qu’il peut mais parfois, certains comportements, peurs, émotions, croyances ou réactions ne sont pas idéales. S’ils pouvaient être adaptées à un moment donné ils ne le sont peut-être plus aujourd’hui.

Est-ce comme à la télé?

L‘hypnose de spectacle se doit d’être spectaculaire. Pour cela, il existe des techniques bien spécifiques :

  • Sélectionner les  » meilleurs sujets  » : ceux qui sont les plus réceptifs aux suggestions et les plus influençables .
  •  Phénomènes spectaculaires : L’hypnotiseur doit être perçu comme un personnage tout puissant aux pouvoirs magiques, capable de contrôler le mental.
  • L’auditoire est comme envouté : lumières éblouissantes, musique suggestive, ambiance mystérieuse.
  •  Les sujets sont volontaires, ils sont impressionnés par la scène, ils sont désorientés.
  • L’hypnotiseur utilise la technique de « rupture de pattern » qui provoque un « bug » à la suite d’une ou plusieurs confusions sensorielles (visuelles, auditives ou kinesthésiques). C’est à ce moment que la phrase « dors je le veux » donne l’illusion que la personne dort. Facile à faire sur scène, difficile en cabinet.
  • Suggestions directes et autoritaires, voire manipulatoires.
  •  Pas de but thérapeutique.
  • En hypnose de spectacle seul 10 à 15 % du public est  réceptif et compatible avec le spectacle.

 

Hypnose thérapeutique:

En hypnose thérapeutique, on ne choisit pas son sujet, on doit de réussir avec toute personne qui se présente et un patient qui veut avant tout atteindre son objectif.

Le thérapeute  :

  • Installe un climat de confiance.
  • Utilise des suggestions indirectes/directes et permissives.
  • Augmente la conscience du sujet.
  • Accompagne avec bienveillance.

 

Pourtant, l’hypnose fonctionne bien et même très bien… mais… ce n’est pas l’hypnose « comme à la télé ».

L‘hypnose n’est pas de la magie, mais en hypnose « l’âme agit ».